Tant que vous n’utiliserez pas votre puissance,
vous pourrez vivre des déséquilibres qui entraîneront un ou plusieurs des points suivants :

Au niveau physique

une fatigue chronique

des douleurs qui peuvent changer d’endroit

des maux de tête intenses qui s’expriment à certains moments de la journée ou de la nuit

« Vous mettez en place des compensations, vous recherchez un défouloir (sport à haute intensité, yoga, marche, jardinage, travaux manuels) pour ne pas subir la souffrance et le mal-être dans votre corps »

Au niveau psychique

le sentiment de ne pas vivre pleinement votre vie

avoir un décalage entre ce que vous percevez de vous et ce que 
les autres vous renvoient

vivre dans une solitude pesante

beaucoup aider les autres et leur dire ce qu’ils doivent faire

faire preuve d'une extrême générosité tout en évitant de montrer qui vous êtes

« Vous avez l’impression que personne ne vous comprend et les moments où cela arrive sont de biens rares moments »

Au niveau spirituel

la recherche de réponses à travers des pratiques énergétiques en récitant des mantras ou la méditation… sans savoir comment cela va se traduire concrètement

des lectures philosophiques dont vous n’arrivez pas à intégrer les enseignements

la croyance à un monde parallèle (guide, réincarnation, quantique) à qui vous donnez de la force en perdant votre propre analyse

« Vous pouvez perdre votre propre esprit critique et vous recherchez une sorte de ‘guide’, de ‘mentor’ pour trouver votre voie »

Découvrez les 3 raisons pour lesquelles vous ne vivez pas votre puissance intérieure !

En revanche, si la puissance est bien établie, alors…

votre présence est stable et intense,
vos relations sont profondes et authentiques,
votre générosité s’exprime par votre bienveillance,
votre autonomie de pensée s’affirme.

Et votre vie sera à haut niveau, comme vous le souhaitez.

Vous êtes un(e) entrepreneur(se) ambitieux(se)

Découvrez le programme « Le réveil du Guerrier »

Un programme qui s’adresse aux leaders sensibles qui veulent vivre pleinement l’intensité de leur vie.

Sur le blog